QUI EST STRESSE ?

La clé au niveau de l’entreprise est d’identifier le niveau de stress par secteurs, par groupes d’employés, et ainsi d’identifier les cellules ayant le plus besoin de soutien.

Un psychiatre américain réputé a mis sur pied un test permettant de détecter la dépression. Sur cette base, nous avons adapté le test pour détecter le niveau de stress de vos collaborateurs.

Fini les questions trop intimes et sans relation évidente avec l’activité professionnelle. Ce test nous permet, d’identifier le niveau de stress individuel et d’estimer le seuil critique qui fait basculer un individu dans la zone de « burn-out ».

Pour augmenter la productivité de l’entreprise, le DRH devra non-seulement savoir quels sont les facteurs négatifs contribuant le plus au stress dans chacune de ces cellules, et donc, de définir les mesures concrètes à prendre en priorité, mais aussi identifier les facteurs générateurs de bien-être.

QU’EST-CE QUI CONTRIBUE LE PLUS AU STRESS ?

Vu l’importance de cette question dans la gestion du personnel, tout DRH cherche à y répondre.

L’ASPECT LOGIQUE. Si on a détecté un niveau de stress particulier dans un secteur, il est utile d’analyser quels éléments y sont perçus le plus négativement. Par exemple : difficulté à dialoguer avec le chef de service, horaires insatisfaisants, etc. Des dialogues avec les personnes concernées permettent souvent de clarifier passablement de points. Problème : L’expérience démontre que ce ne sont pas toujours les points les plus négatifs qui contribuent le plus au stress.

L’ASPECT QUALITATIF. Le service RH procède à des interviews individuelles pour approfondir et compléter les résultats obtenus.  Il est parfois difficile d’aller au fond des choses, vu que les résultats de l’audit social incluant les éléments de satisfaction individuels doivent rester anonymes pour une question d’éthique. Mais cette recherche permet d’éclairer certains aspects.

L’ANALYSE DE CORRÉLATIONS INDIVIDUELLES. Une technique développée pour le marketing (MIDAS©) permet de corréler les perceptions individuelles de l’Entreprise avec le degré de stress de chaque individu. Le résultat : quantifier la contribution réelle de chaque perception négative à la formation du stress, (ou positive à la création de bien-être) tout en respectant l’anonymat de chaque répondant.

* * *

Si vous souhaiter améliorer votre productivité, nous pouvons vous aider à identifier les personnes à risques, les facteurs de démotivation, mais aussi les facteurs de motivation pour améliorer le bien-être de vos collaborateurs.

Cliquez ici pour en savoir plus

Lire aussi: